NINE AND A HALF WEEKS’ FINISSAGE

Step 1 : Scraps Scenography

Step 2. Let’s suck paintbrushes !


Nine and a Half Weeks’ finissage

performed by
Caroline Champion





Did you ever try to suck a paintbrush ?


In terms of taste,
using paintbrush to eat some food preparations
(tomato cream, liquid cheese, marmelade, melted chocolate) can be extremely interesting :

Paintbrush’s hair absorbs it, depending on the texture, and releases slowly flavors in the whole mouth,
meanwhile it strokes tongue, palate, etc…

Things taste different !



( You’ll never look at your painbrush in the same way )
.
.

Links : Nine and a Half Weeks at Elaine Levy Project

NINE AND A HALF WEEKS’ FINISSAGE

Finissage works as a musical score, with its specific codes, expectations, and prerequisites.

.

Finissage : achevage, affinage, blanchiment, fignolage, fin, finition, polissure

.

January, 24th, Saturday night at Elaine Levy Project
Rue Fourmois 9 (first floor)
1050 Bruxelles
BELGIUM

+32 (0)2 534 77 72
elaine@elainelevyproject.com

..

See also : Nine and a Half Blog

DIGEST PALIMPSEST FINISSAGE

.

Elaine Levy Project is pleased to invite you at Nine and a half week’s finissage.

.

Caroline Champion proposes a performance dealing with the whole creative process of these past weeks.

More than an additionnal event, her performance is designed as a palimpsest, bringing out Nine and a half weeks’ coatings.

.

.

A performative finissage, conceived to bind the elements that piled up during these last weeks …

.

A digest-palimpsest finissage.

.

January, 24th, Saturday night at Elaine Levy Project
Rue Fourmois 9 (first floor)
1050 Bruxelles
BELGIUM

+32 (0)2 534 77 72
elaine@elainelevyproject.com

.

Voir l’installation :

Step 1 : SCRAPS SCENOGRAPHY

Step 2 : LET’S SUCK PAINTBRUSHES !

..

To be linked with : ExpérimenTable au 104 (Nine and a Half Weeks’ preamble)

See also : Nine and a Half Blog

.

Vanités / Nature morte : Etudes pour ExpérimenTable

.

Ce détour par l’exposition du musée Maillol est destiné à alimenter différentes réflexions entamées sur ce site autour de la question des Vanités et de la Nature Morte, notamment à partir du travail de Patrick Guns, et d’un ExpérimenTable sur Slick intitulé « Memento Mori ».

Voir aussi l’Etude pour ExpérimenTable, à propos de l’exposition du Louvre « Rivalités à Venise ».

Enfin, cette analyse pourra être replacée dans le contexte de son exposition, à la lecture de l’article « Ca crâne à Maillol !« , consacré à l’ensemble de l’exposition.

.

.

Extrait de l’exposition du Musée Maillol :
« C’est la vie ! Vanités de Caravage à Damien Hirst »

.

Giovanni Martinelli, Memento Mori (Death comes to the dinner table), vers 1635.

Passages : un ExpérimenTable dans le métro

Lundi 30 novembre 2009, 14h30 sur la ligne 6.


Rappel : ExpérimenTable : définition et manifeste

.

.Un ExpérimenTable dans le métro …

.

– Passages –

.

Le choix du lieu : Investir un espace public symboliquement fort

.

Déjeuner sur le pouce, prendre le métro :

– Des expériences du quotidien, dans les grandes métropoles.

– Des transitions rapides entre deux espaces/ entre deux moments.

– Comme des passages obligés ?

.

Et pourtant : La table et le métro comme support potentiel du voyage ?

– Ligne 6, ligne aérienne, passage avec vue sur la ville …

A table, des ingrédients du quotidien, pourtant à l’origine synonymes de voyage : thé, ananas, humos, bretzel, tortillas, etc.

Mettre une table dans une rame de métro, c’était comme proposer une version moderne et dégradée du wagon-restaurant de l’Orient Express …

.

.

Et puis combien d’artistes ont commencé dans le métro ?

.

.

Un ExpérimenTable sans invité :

– Le métro n’est-il pas d’abord un espace de solitude ?.


Manger seule, donc.

.

– Un espace de solitude, mais aussi un espace de passages collectifs, de flux, et d’anonymat.

Tenter de créer un contact, inviter des voyageurs anonymes à s’asseoir, à partager un morceau de vie, le temps d’un trajet.

.

.

Un flux d’invités anonymes, saisis au passage, entre deux stations.

Peu à peu la rame s’anime, les visages s’éclairent.

Il passe quelque chose d’humain.

.

Merci à Jérôme pour ces photos.

Si vous aussi vous y étiez, réagissez ! et si vous avez pris des photos, envoyez les-moi, je les ajouterai sur le site…

.

NB : Cet ExpérimentTable prend également sens par effet de série.

A suivre, donc.


Voir aussi notamment :

ExpérimenTable, la bande-annonce

Aux Tuilleries avec Alice di Cagno

Sur Slick Débat, avec un spectateur et les participants du débat : Hélène Samuel, Marc Bretillot, Philippe Mayaux, Jean-Marie Hiblot, Frederic Adida et Fabrice Lextrait.

– Au 104, galerie Polaris/Elaine Levy Project, avec Elaine Lévy, autour du travail de Partick Guns

.

Post-Scriptum :

Question de contexte 1.

Le métro est également un espace de pauvreté et de misère. Coïncidence du calendrier, cet ExpérimenTable s’est justement déroulé le jour de l’ouverture des Restos du Coeur. Offrir une performance et un repas aux voyageurs dans un tel contexte, était-ce lamenTable ? Hésitations. A mon sens pourtant, il aurait été vraiment indécent de jouer sur la corde humanitaire pour dresser cette table, de la placer dans un discours sur la soupe populaire, de jouer les mères Theresa d’un instant pour effacer toute mauvaise conscience.

Le combat social se joue ailleurs.

J’ai donc plutôt choisi d’assumer ma mauvaise conscience en dressant cette table.


.

.

Question de contexte 2.

Récemment, le site de la RAPT annonçait un événement qui ajoutait une dimension nouvelle à ce projet d’ExpérimenTable :

Des grands chefs descendent dans le métro !

Du 3 au 5 novembre 2009, la RATP accueille trois grands chefs dont Eric Fréchon chef cuisinier au Bristol, qui vont réaliser des recettes pour les voyageurs dans une cuisine installée pour l’occasion à la station Miromesnil ligne 9 du métro.

Le principe : Rendre la grande cuisine accessible à tous en donnant des astuces afin de cuisiner « bien et pas cher », tel est le défi que trois grands chefs cuisiniers français relèveront à partir du 3 novembre…

Extrait du PDF de la RAPT (version intégrale disponible ici)

Pour aller plus loin sur ExpérimenTable, une première analyse a posteriori, en attendant la suite…

Rappel ExpérimenTable : Définition et manifeste (ici)

.

Que reste-il d’une performance ? Que reste-il d’un repas ?

L’un comme l’autre sont voués à l’éphémère.

Leur superposition vient redoubler la question de la trace.

.

Galerie Polaris, dimanche 25 octobre, dix minutes après un ExpérimenTable … (une trace en bas à droite !)

.

ExpérimenTable :

.

La temporalité de la performance est bornée par celle du repas.

Matérialisée physiquement par le montage/démontage de la table.

Comme les tréteaux d’un théâtre ambulant.

– La table matérialise les bornes temporelles (du repas et de la performance).

.

La table fonctionne aussi comme un véritable espace scénique.

Elle créé un univers offert au regard / clôt en lui-même.

Comme les tréteaux d’un théâtre ambulant.

– La table matérialise une frontière entre acteurs et spectateurs, entre mangeurs et voyeurs.

..

Etre à table, manger // Etre debout, regarder.

Etre dedans // dehors.

.

Le dialogue s’établit, on réagit, on commente, on intervient… on goûte un peu … mais les positions restent clairement définies. La frontière symbolique est comme hermétique.

Il y a ceux qui sont assis // ceux qui passent, et qui sont debout.

– Situation exactement inverse de la position habituelle du spectateur !

.

Que reste-il d’une performance ? Que reste-il d’un repas ?

(Toujours cette problématique de la trace.)

Il y a  une performance gustative // il y a le spectacle visuel de la performance.

.

Travailler sur la trace, c’est passer par le récit mais aussi par le regard du spectateur.

Faire varier les points de vue, et rendre compte d’une focalisation externe, purement visuelle puisqu’elle est le fait du spectateur (par étymologie, celui qui regarde). Définitivement inaccessible à ceux qui sont assis.

.

Voilà pourquoi vos photos sont si importantes pour faire vivre ExpérimenTable …

.

.

Les derniers ExpérimenTables :

Pour la FIAC, sur Slick Débat, au 104, avec un invité du public

Sur la Galerie Polaris au 104, avec Elaine Lévy, en dialogue avec le travail de Patrick Guns

– Aux Tuileries avec Alice Di Cagno

.

Voir aussi les études pour ExpérimenTable :

A propos de l’exposition au Louvre, Rivalités à Venise

Et, pour Expérimenter l’ImpenSable, un ExpérimenSable !? (ok, just for fun!)

.

.

Post-scriptum : Chaque ExpérimenTable a également été filmé. Mais les enregistrements sont destinés à un autre travail. Loin de constituer un simple témoignage, ils prendront corps et sens par l’effet de série, pour devenir une autre oeuvre plastique …

.

A suivre, donc …

(ici peut-être !?)


.