Le goût de la Main de Bouddha (Voyage au jardin des Hespérides, suite)

A lire en préambule : Agrumes Bachès : Voyage au jardin des Hespérides.

 


.main de bouddha3
© Caroline Champion

MAIN DE BOUDDHA, Citrus Digitata

L’ESSENCE DU FRUIT

Fruit étrange, à l’improbable forme digitée, la Main de Bouddha est une variété de cédrat originaire d’Asie. Son zeste, d’un jaune éclatant, dissimule une chair blanche, le ziste, dont la saveur est dépourvue d’amertume, à la différence de tous les autres agrumes. Autre particularité de ce cédrat, l’absence de pulpe, de jus et de pépins…

Spectaculaire par sa forme, la Main de Bouddha l’est aussi par son parfum. Sa chair, gorgée d’huiles essentielles, répand un parfum citronné-orangé d’une grande douceur. Délicieuse crue, cuite, confite, elle apporte un arôme fantastique aux plats de viande et de poisson.

À DÉGUSTER

Vous pouvez facilement détailler ses doigts en très fines tranches pour parfumer une salade de fruits en hiver.

Vous pouvez également en faire un condiment délicat : il suffit d’en faire sécher de fines lamelles dans un four à 50° C, jusqu’à les rendre cassantes, avant de les réduire en poudre au mixeur et de les mélanger au même poids de sel fin. Vous obtiendrez ainsi un sel parfumé, idéal pour aromatiser au dernier moment des viandes blanches, des poissons poêlés ou cuits à la vapeur.

.

Également :
Le goût du Combawa, Citrus Hystrix
Le goût du Citron Caviar, Microcitrus australasica
Le goût du Yuzu, Citrus junos
Le goût du Cédrat de Corse, Citrus Medica

.

A propos

« Voyage au jardin des Hespérides » : le 19 novembre 2013, une performance inspirée des agrumes Bachès proposait aux 150 personnes réunies dans le cadre onirique de la maison Kenzo d’effectuer un parcours dans l’imaginaire du goût, né de la rencontre sensible entre mots et saveurs, parfums et couleurs, musique et littérature.

Nous vous livrons ici les textes rédigés pour l’occasion, et réunis sous forme d’un livret, offerts aux participants pour prolonger ce voyage.

.

2 réflexions au sujet de « Le goût de la Main de Bouddha (Voyage au jardin des Hespérides, suite) »

  1. « dont la saveur est dépourvue d’amertume, à la différence de tous les autres agrumes », pas du tout, tous les cédrats sont ainsi (sauf 1), et pas mal de japonais aussi on mange le blanc des hyuganatsu, konatsu, etc.

    • Cher Monsieur,
      Merci pour votre précieuse remarque. La Main de Bouddha appartient bien à la fabuleuse famille des cédrats, allant donc bien dans le sens de votre précision concernant leur spécificité.
      Je n’ai pas encore eu l’occasion de goûter les hyuganastu, ni les konatsu que vous citez ensuite, mais serai ravie d’en faire l’expérience. Pourriez-vous nous en dire plus quant à leur goût ?
      Dans l’attente du plaisir d’échanger avec vous à ce sujet, je vous souhaite un bel été,

      Caroline

Commentaires, réactions, discussions ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s