A table pour célébrer la Journée Mondiale du Bonheur ?

« Tout homme veut être heureux ; mais pour parvenir à l’être, il faudrait commencer par savoir ce que c’est que le bonheur. » (Rousseau, Emile ou De l’Education)

 Dejeuner-canotiers

Dans un contexte international marqué par une série de crises, tensions et catastrophes, la Journée Mondiale du Bonheur nous offre l’occasion de réfléchir sur cette notion universelle bien qu’apparemment subjective

Pour tenter d’y voir plus clair, sans doute faut-il commencer par distinguer bonheur et plaisir. Car s’il n’y a pas de bonheur sans plaisir, combien de plaisirs pouvons-nous ressentir sans le moindre bonheur ! Quand l’un semble impliquer d’emblée une intensité qui va de pair avec son irrémédiable fugacité, l’autre suppose au contraire une certaine durée, une épaisseur temporelle, qui lui confère toute sa saveur. Si je peux chaque jour éprouver du plaisir à écouter un morceau de musique, celui-ci n’en sera pas moins limité à la durée de mon expérience. De la même manière, un repas, une pâtisserie ou une simple tartine de fromage, peuvent être source de plaisir, y compris solitaire, par leurs qualités gustatives et leur adéquation avec mon envie du moment. Satisfaction éphémère, et vouée à l’oubli… à moins d’être partagée. Avez-vous remarqué qu’une part de gâteau n’a jamais le même goût que sa version individuelle ? Cette différence est encore plus marquée dans le domaine de la boulangerie où, pour des raisons qui dépassent la seule différence de cuisson, les pains individuels se révèlent incapables de développer la palette aromatique d’une généreuse miche de pain.

Par une mystérieuse opération, qui s’apparente à celle de la multiplication des pains, le plaisir change de nature dès qu’il s’inscrit dans un rapport aux autres. « Il y a des biens qui augmentent dans le partage » (Spinoza, L’Ethique). Savourée avec une salle entière, la musique change de ton comme le repas change de goût. L’expérience se dilate à la faveur d’une émotion qu’on ne saurait éprouver seul. Précisément parce qu’à la différence du plaisir, il y a dans le bonheur un rapport au monde que le rapport à la chose ne saurait occulter. De ce point de vue, le bonheur se distingue autant de la béatitude, que le sage est capable d’atteindre jusque dans l’isolement d’une prison. Terrestre et incarné, le bonheur nous offre une médiation entre l’évanescence du plaisir libertin et l’immuable sérénité de l’ermite.

La table peut ainsi devenir le support d’un véritable bonheur, où la qualité des plats est inséparable du plaisir d’être ensemble. La parole y circule en même temps que la corbeille de pain, la bouteille d’eau, de bière ou de vin. Chacun y savoure implicitement les fruits d’une culture partagée, d’un travail collectif, d’une histoire commune, qui donnent sens aux choses les plus anodines. C’est « le dimanche de la vie » dont parle Hegel à propos de la peinture hollandaise, natures mortes et scènes de genre irradiant d’un bonheur indissociable du sentiment de l’avoir mérité.

Pique-nique ou festin, banquet ou simple casse-croûte, pour célébrer la Journée Mondiale du Bonheur, pourquoi ne pas partager un de ces « instants d’éternité », réunissant des invités et des mets de choix ?

Caroline Champion

Cette tribune a été publiée le site « Voyage dans l’imaginaire des céréales » à l’occasion de la Journée Mondiale du Bonheur, le 20 mars 2014.

2 réflexions au sujet de « A table pour célébrer la Journée Mondiale du Bonheur ? »

  1. Merci pour cette belle analyse. Convivialité et partage du repas: de simple petit plaisir à bonheur véritable. Régimes, diététique, modes alimentaires et nutrition, – pendants incontournables du manger-, en nous éloignant de la fonction culturelle du repas, empêchent au bonheur de se déployer… peut-être est-ce parce que ces phénomènes dissocient, au préalable, alimentation et plaisir?

Commentaires, réactions, discussions ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s